Témoignage d'une amapienne

Bonjour ou bonsoir à toutes et à tous !

La fin d'année arrive et la question de reconduire ou non un contrat avec Lilian s'impose.
Les raisons pour lesquelles nous allons re-signer sont les suivantes :
- Le prix est vraiment très intéressant, nous allons passer au grand panier en janvier car les purées de légumes pour bébé faites maison sont bien meilleures et sans aucun additifs ni sel.
J'ai pu constater en plus que la coopérative bio la plus proche ne fait pas des prix si intéressants et que les produits viennent, l'hiver, d'Italie, d'Espagne et j'en passe (nous ne sommes pas contre une petite orange de temps en temps). J'ai vu de la mâche bio à 16.50 le kilo à la Luze du coté de Marignane.

- La variété des produits est elle aussi hors compétition. Nous avons pu constater au cours de la fête des amap que notre panier était plus varié que d'autres et avec des quantités tout à fait honorables. Certes, la compote de pommes, la purée de pommes, la confiture de pommes, les crumbles de pommes, les tartes au pommes et j'en passe me semblent manquer d'originalité mais je serai bien contente dans 2 ou 3 mois d'avoir mes compotes sorties du congèle ou de faire goûter ma confiture de poires à la cardamone en plein mois de janvier.
- La qualité aussi ne fait pas défaut. Les poires ont absolument délicieuses. j'ai découvert le choux rave que j'ai dégusté cuit alors que ceux-là se mangent crus. Je retrouve le goût des légumes de ma grand- mère :). Quelques habitants parfois dans les pommes et les poires, ou un escargot par ci par là se promènent dans nos salades après une longue nuit passée au réfrigérateur ( je les garde et les remets en liberté discrètement chez Lilian quand nous allons chez lui pour x raisons) .

« Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons. Il parait que c'est tellement beau ! dit la fleur au petit Prince » St Exupéry.

- La conduite de culture (c'est comme ça qu'on dit chez les pro !!!!!!) : les bâches des serres ne sont pas biodégradables, d'accord, mais elles sont mises à la déchetterie et non pas brûlées avec le carton comme je l'ai vu dans d'autres entreprises (ce qui, soit dit en passant, est interdit depuis un certain temps !!). Peu de plastique pour les bâches au sol, mais elles sont biodégradables (faites à base de maïs qui coûte « la peau des fesses »).  D'ailleurs elles sont dégradées avant la fin de la culture, ce qui ne dispense pas des corvées de désherbage.

Lilian utilise pas mal de bouillies à bases d'orties ou autres herbes. La pratique des planches permanentes permet de ne pas trop remanier la terre de façon à ne pas détruire les micro-organismes et organismes du sol
bref la liste est longue…
- Et bien sur (le meilleur pour la fin!!) : la famille Estienne, qui a été accueillante et surtout à l'écoute de nos envies, de nos besoins, de nos plaintes ( « j'en ai marre des épinards !!! » par exemple). Nous avons travaillé plusieurs fois avec eux et nous savons que les journées de 10 heures voire plus sont monnaie courante. Qu'il pleuve, neige ou qu'il fasse 45°c dans les serres, cela ne les effraient pas !

Haaa… j'oubliai un élément important : le vent !!!

 De plus nous avons aidé un jeune agriculteur a s'installer, donc a créer un emploi, qui lui-même a embauché, même si ce n'est pas toujours viable pour lui pour l'instant. Mais ces projets sont louables, il est toujours en recherches de techniques durables, plus bio que bio ...!

Bref pour toutes ces raisons nous allons soutenir Lilian encore l'année prochaine, même si les légumes et fruits sont parfois habités (et ils le sont  beaucoup moins que chez ma grand-mère et son potager) !

Marion.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site